Contenu principal

Pompe à chaleur mobile pour assurer l'approvisionnement en oxygène

Pendant la crise du coronavirus, l'hôpital universitaire de Zurich a eu besoin d'importantes quantités d'oxygène pour ventiler les patients. Pendant les pics de consommation, de la glace s'est formée sur les évaporateurs des installations d'oxygène liquide, ce qui peut réduire, voire compromettre l'alimentation en oxygène. Pour garantir l'approvisionnement, la société Krüger + Cie SA a élaboré une solution sur mesure avec une pompe à chaleur mobile.

 

Pour maintenir l'opérationnalité des installations d'oxygène de l'hôpital universitaire de Zurich, même pendant les périodes de demande exceptionnelle, comme ce fut le cas avec le coronavirus, il faut équiper les évaporateurs d'un dispositif de dégivrage. Pour résoudre ce problème, le service technique de l'hôpital s'est adressé à la société Krüger + Cie SA. «Une solution avec un générateur d'air chaud n'étant pas envisageable pour des questions de sécurité et de bruit, nous avons développé un projet pilote avec une pompe à chaleur mobile construite spécialement à cet effet», rapporte Mauro Curreli, conseiller technico-commercial chez Krüger Dielsdorf. Il a bénéficié du soutien technique de Franz Braunwalder, responsable du secteur Rafraîchissement chez Krüger. Les spécialistes de Krüger ont installé sur une remorque une pompe à chaleur - plusieurs climatiseurs qui fonctionnent en mode chauffage – prête à être raccordée au réseau électrique. Des gaines d'air, identiques à celles utilisées pour la climatisation événementielle, ont acheminé l'air chaud vers les échangeurs thermiques, à savoir des évaporateurs chauffés à l'air. Le projet pilote a été couronné de succès. «Nous avons été très satisfaits de la solution et du montage professionnel de l'installation», déclare Roland Steinemann, chef de projet "Technique du bâtiment" à l'hôpital universitaire de Zurich.

Une telle solution individuelle pour un dispositif de dégivrage peut également intéresser les entreprises de l'industrie qui travaillent avec de l'oxygène ou de l'azote. «Tout comme les hôpitaux, elles sont également confrontées au problème du givrage des évaporateurs», explique Mauro Curreli.

Comment pouvons-nous vous aider?

formTitle

Envoyer un message
Conseil téléphonique
Recevoir une offre
Acheter cet appareil
Prestation de service