Contenu principal

«Aujourd'hui, les climatiseurs ne se différencient plus que par leur design et leur bilan énergétique»

La société Krüger + Cie SA est fière d'être l'importateur général suisse des climatiseurs TOSHIBA depuis 35 ans. Dans une interview, Franz Braunwalder, à la tête du domaine d'activité Rafraîchir chez Krüger, raconte comment il a développé ce partenariat, les futurs défis à relever dans le secteur de la climatisation et les prestations que nous fournissons dans le cadre de cette représentation générale.

 

Franz Braunwalder, il y a 35 ans, vous avez mis sur pied la représentation générale en Suisse des climatiseurs TOSHIBA. Comment est-elle née?

Pour occuper nos monteurs durant les mois d'été, nous avons commencé, en 1982, à installer des climatiseurs. Parallèlement, nous avons repris la représentation générale d'IMI, un fabricant de climatiseurs britannique. Ce dernier m'a invité à une visite d'usine et à un salon à Birmingham. A cette exposition, j'ai découvert les climatiseurs TOSHIBA. Séduit par le design et la conception de ces appareils, je voulais les commercialiser sur le marché suisse.

Comment avez-vous concrétisé ce projet?

J'ai adressé une lettre de motivation à TOSHIBA Japon en notifiant la volonté de Krüger de devenir importateur général. Quelques semaines plus tard, j'ai rencontré trois représentants de TOSHIBA à Zurich. L'accord s'est conclu rapidement et nous avons scellé notre collaboration d'une poignée de main – il n'était pas encore question d'un contrat de représentation générale. En 1984, Krüger a démarré son activité de représentant général avec un petit assortiment que j'ai sélectionné pour le marché suisse.

En 1984, avait-il un marché pour les climatiseurs ou ce besoin n'existait-il pas encore?

Les climatiseurs se vendaient déjà, le besoin existait. Mais à l'époque, la climatisation était surtout utilisée dans les locaux techniques comme les laboratoires, salles informatiques, halles de fabrication et locaux industriels. Dans le domaine du confort, les installations de climatisation étaient des produits de luxe que l'on pouvait éventuellement trouver dans une chambre à coucher, le bureau du patron ou dans une salle de conférences. Au cours de ces dernières années, la climatisation a pris un essor fulgurant et les domaines d'application se sont diversifiés, une évolution qui se reflète également dans nos chiffres de vente.

Dans les années 80, TOSHIBA était déjà une marque de renommée mondiale. Comment les responsables ont-ils accueilli la demande de la Suisse?

TOSHIBA voulait s'établir sur le marché européen et nous étions l'un des premiers pays d'Europe à déposer une demande de représentation générale: une situation gagnant-gagnant. Dans les premières années, nous avons fourni un travail de pionnier, nous avons traduit des instructions d'installation et des modes d'emploi et avons transformé de nombreux appareils pour les besoins de la Suisse. Je pense notamment aux appareils pour la climatisation de caves à vin, ou encore la configuration «hiver» pour assurer le refroidissement des centres informatiques par très basse température extérieure. De plus, certains appareils ont dû être mis en conformité avec la législation suisse sur les installations électriques car, au début, nous disposions d'aucun modèle avec un raccordement 400 V.

Votre rôle d'importateur général ne se limite donc pas à l'achat des appareils. Quelles autres adaptations effectuez-vous?

Dans notre atelier à Degersheim, nous équipons nos appareils d'options spécifiques. Pour améliorer le bilan énergétique par exemple, nous dotons les appareils d'un module de récupération de chaleur pour l'eau chaude sanitaire. Ou nous incorporons un refroidisseur par condensation dans les modules extérieurs lorsque ces derniers doivent être installés à l'intérieur pour ne pas dénaturer la façade des bâtiments classés monument historique. Pour le rafraîchissement de caves, nous modifions nos appareils destinés aux applications résidentielles. Nous effectuons ces modifications aussi bien sur les appareils de notre propre assortiment que sur ceux destinés à la revente.

TOSHIBA propose un programme d'une grande diversité. Sur la base de quels critères composez-vous l'assortiment pour la Suisse?

Deux critères sont déterminants. Premièrement, les appareils doivent remplir les prescriptions dans le domaine de la tension (230 ou 400 volts, mono ou triphasé). Deuxièmement, je sélectionne uniquement des appareils haut de gamme avec la meilleure classe d'efficacité énergétique disponible. Car aujourd'hui, l'efficacité énergétique conditionne tout.

Aujourd'hui, les acheteurs sont sensibles aux thèmes comme l'efficacité énergétique, la consommation électrique et le bilan environnemental. Comment l'entreprise Krüger + Cie SA aborde-t-elle ces thèmes?

A plusieurs reprises de son histoire, TOSHIBA a été le précurseur de nouvelles technologies. En 1981 par exemple, Toshiba a été le premier fabricant à incorporer la technologie Inverter à ses systèmes de climatisation. Aujourd'hui, la technologie Inverter s'est imposée partout de sorte que les appareils ne se différencient plus que par leur design et leur bilan environnemental. Dans le bilan environnemental, le réfrigérant utilisé joue un rôle essentiel. Depuis janvier 2019, tous nos climatiseurs RAS et RAV fonctionnent exclusivement au réfrigérant écologique R32. Nous étions l'un des premiers vendeurs de climatiseurs en Suisse à entamer, il y a deux ans, cette conversion et à abandonner successivement l'ancien réfrigérant 410A.

Quel avenir se profile dans le domaine de la climatisation, aussi bien dans le résidentiel que dans le tertiaire?

En Suisse, les prescriptions en matière de quantité de réfrigérant et de consommation d'énergie deviennent de plus en plus contraignantes. Dans le secteur résidentiel, que ce soit pour climatiser une chambre à coucher ou une salle de séjour, ces prescriptions sont assez faciles à respecter. Dans ce domaine, le principal problème réside dans les nuisances sonores des unités extérieures. Or, les unités extérieures TOSHIBA sont extrêmement silencieuses et peuvent de ce fait fonctionner toute la nuit sans perturber le voisinage. Dans les applications tertiaires où nous utilisons les installations Super Modular Multi, de nouveaux défis nous attendent en matière de puissance frigorifique et de quantité de réfrigérant.

Malgré ce durcissement des prescriptions rendant la vente plus compliquée, le marché des climatiseurs ne cesse de croître. Le réchauffement climatique incite les gens à se tourner vers la climatisation pour s'assurer confort et bien-être.

En passant en revue les 35 ans de collaboration fructueuse avec TOSHIBA, quels ont été les faits marquants?

J'en relève plusieurs. Tout d'abord, je tiens à souligner l'agréable collaboration avec TOSHIBA, un partenariat digne de confiance, sans anicroche ou livraison erronée. Le processus de développement continu m'a obligé de me remettre en question, un travail passionnant et stimulant: les exigences ont sans cesse évolué, de nouveaux produits, commandes et intégrations dans des systèmes domotiques sont venus compléter le programme. Depuis toujours, TOSHIBA fait partie des leaders mondiaux en matière d'innovations. Le contact avec nos clients et nos revendeurs, avec lesquels nous entretenons parfois des relations personnelles de longue date, est un autre aspect valorisant de cette collaboration.

Dans son rôle d'importateur général, qu'offre Krüger à ses revendeurs?

D'une part, une gamme de produits de grande qualité. D'autre part, la société Krüger + Cie SA offre à ses revendeurs un excellent support et service techniques: dans les bureaux, à l'atelier et dans le service, nous pouvons nous appuyer sur un personnel fidèle depuis de nombreuses années pour assurer à nos revendeurs un suivi et un conseil compétents dans les trois régions linguistiques. En outre, nous garantissons une grande disponibilité de livraison – la plupart de nos produits sont en stock et livrables le prochain jour ouvrable.

Portrait

Franz Braunwalder dirige le domaine d'activité Rafraîchir chez la société Krüger + Cie SA depuis 1981. Après un apprentissage suivi d'une formation supérieure technique et commerciale, il a gravi tous les échelons. Âgé de 61 ans, il est domicilié à Herisau, marié et père de deux grands fils. Durant ses loisirs, il aime jouer au tennis, enfourcher son vélo ou dévaler les pistes de ski et profiter de sa villa et du jardin.

Comment pouvons-nous vous aider?

formTitle

Envoyer un message
Conseil téléphonique
Recevoir une offre
Acheter cet appareil
Prestation de service