Contenu principal

FAQ: Exploitation d’installation de climatisation en période de COVID-19

Dans le contexte de l'actuelle pandémie de coronavirus, la question se pose de savoir comment gérer les systèmes de ventilation et de climatisation et si leur utilisation peut ou non contribuer à la propagation du virus. La présente Foire Aux Questions (FAQ) répond aux questions posées fréquemment sur ce sujet. La FAQ provient de l'Association suisse du Froid Section romande (ASF), dont Krüger + Cie SA est membre.

Comment est-ce que le virus est transmis ?

Selon l'état actuel des connaissances, le coronavirus est transmis par des gouttelettes et aérosols. Dès lors il est recommandé de veiller à une bonne ventilation avec un taux d’air neuf élevé des pièces occupées. L’apport? d’air neuf avec une extraction simultanée de l’air vicié réduit la concentration du virus dans l’air ambiant.

Est-ce que le virus se multiplie dans les installations de climatisation ?

La multiplication du coronavirus dans les systèmes de climatisation peut être exclue, car les virus ont besoin de cellules hôtes, par exemple des cellules humaines, pour se multiplier.

Est-ce que les systèmes de climatisation avec de l’air recyclé ou travaillant en air de roulement peuvent encore être exploités sans inquiétude ?

Oui, à condition que la pièce soit suffisamment alimentée en air neuf par une ventilation mécanique ou par une aération régulière par les fenêtres. Si possible, la proportion d'air recyclé dans les unités de ventilation doit être réduite au minimum en faveur d'un taux d'air neuf plus élevé. Cela s'applique également au mode chauffage en hiver.

Bon à savoir :

  • Les gaines d’air repris qui transportent l’air vicié éventuellement contaminé de gouttelettes ne les propagent pas dans d’autres zones.
  • Les unités secondaires (ventilo-convecteurs, unités intérieures splits, etc.) ne traitent l’air que dans la pièce concernée (recirculation) et ne transfèrent pas l'air/les virus à d'autres pièces.
  • Les systèmes de ventilation et climatisation modernes équipés de filtres ou de systèmes de purification performants peuvent réduire les polluants, germes et virus nocifs, et améliorer considérablement la qualité de l'air ambiant.

Pourquoi il-est aussi important d’aérer ?

Une ventilation intensive réduit considérablement la quantité d'aérosols potentiellement infectieux. Même les particules qui sont produites en continu par la respiration calme des personnes à l'intérieur sont éliminées ou diluées plus rapidement grâce à des taux de renouvellement de l'air plus élevés. Dans le but de se protéger contre les infections, les pièces intérieures doivent être alimentées le plus possible en air neuf. Cela est valable autant pour des systèmes de ventilation mécanique qu’avec une aération naturelle par les portes et fenêtres.

Comment est-il possible de vérifier si une pièce est suffisamment approvisionnée en air neuf ?

Dans les pièces où le taux d'occupation est élevé, un système de signalisation dit par «feux» peut servir de guide pour indiquer le taux de dioxyde de carbone (CO2). Le CO2 est un bon indicateur du renouvellement d'air dans une pièce. Dans des conditions normales, une concentration de CO2 inférieure à 1 000 ppm (0,1 Vol-%) indique un renouvellement d'air adéquat. L’indication par «feux» CO2 permet d'identifier rapidement le besoin d’aération. Vous trouverez de plus amples informations sur le site de l'Association suisse hygiène de l'air et de l'eau SVLW (site en allemand).

Est-il possible d’équiper de filtres les installations de climatisation et ventilation existantes ?

La présence de germes et de virus pourrait être réduite grâce aux systèmes de climatisation et de ventilation. Cela nécessite l'installation d'un filtre approprié ou d'une technologie d'épuration de l'air telle que des filtres HEPA, des lampes UVC ou des équipements d'ionisation. La possibilité d'équiper un système existant de filtres ou d'autres systèmes de purification de l'air doit être évaluée individuellement par un spécialiste du domaine de ventilation.

A quoi est-ce que les techniciens de service doivent-ils veiller lors des travaux de maintenance ?

Les virus sont toujours liés à des aérosols ou à des particules de poussière. Comme toutes les autres particules, elles sont donc au moins partiellement stockées dans les médiums filtrants. L'entretien de l'installation et le remplacement des filtres sales doivent être effectués par du personnel qualifié et l'équipement de protection individuelle (blouse de protection, protection buccale et nasale FFP3 et lunettes de protection) doit être utilisé de manière systématique.

Faut-il à cause du COVID-19 augmenter les intervalles d’entretien et nettoyage des installations de climatisation et ventilation ?

Non, une fréquence d'entretien plus élevée n'est généralement pas nécessaire. Toutefois, les recommandations habituelles des fabricants et des installateurs en matière d'entretien, de maintenance et d'hygiène doivent être respectées et appliquées de manière conséquente. Indépendamment du COVID-19, les systèmes de climatisation et de ventilation mal entretenus ont un impact négatif sur la qualité de l'air intérieur.

Comment pouvons-nous vous aider?

formTitle

Envoyer un message
Conseil téléphonique
Recevoir une offre
Acheter cet appareil
Prestation de service