Humidificateurs d'air

Un taux d'humidité trop bas peut nuire à l'homme, aux animaux et aux biens matériels

Chez l'homme, une humidité d'air trop basse se manifeste par une mauvaise qualité de vie et des problèmes de santé. Une affectation des voies respiratoires (toux, refroidissement, enrouement), des maux de tête, la fatigue, un manque de concentration, une peau sèche et des lèvres gercées sont souvent la conséquence directe d'un air trop sec. Le taux d'humidité idéal pour les habitations se situe entre 40 et 50 %.

Les produits aussi ont besoin d'une certaine humidité résiduelle pour préserver leur qualité. Sinon, ils se fragilisent, deviennent friables, perdent de leur volume ou se fissurent.

Les objets d'art et les biens culturels exigent un climat ambiant de haute qualité sans quoi leur préservation dans le temps est compromise. Les sculptures sur bois, les peintures, les orgues, etc. sont particulièrement sensibles aux variations d'humidité.

Dans l'industrie un matériau trop sec conduit à des imprécisions d'usinage, un manque de qualité, un taux de rebut important et des arrêts de production coûteux.

Un air trop sec augmente les charges électrostatiques menaçant les ordinateurs et les imprimantes. 

Une aération fréquente est rarement suffisante car, surtout en hiver, l'air extérieur froid est plus sec que l'air ambiant. Sans parler du gaspillage d'énergie qu'engendre une aération fréquente. Seule solution efficace: humidifier l'air avec un appareil adéquat.

Chaque système a ses avantages mais aussi ses limites. Le choix du système approprié dépend de plusieurs critères comme la taille du local, son affectation, le niveau de confort recherché, etc. Compte tenu de la complexité des différents systèmes et de la diversité des applications, nous attachons une grande importance à un conseil personnel et professionnel.